Que savoir de la cuisine bretonne ?

La Bretagne, au-delà de ses plages et de ses paysages celtiques, la cuisine bretonne est bien connue. Dans le monde entier, la cuisine bretonne est reconnue et louée pour ses qualités, notamment grâce à la popularité de son cidre et de ses fameuses cotriades. Mais quelles sont les autres spécialités bretonnes ?

Le kouign-amann

Cette spécialité est la pâtisserie emblématique de la Bretagne. Figurant parmi les meilleures recettes de tous les temps qu’on arrive à lire partout, le kouign-amann a fait ses preuves depuis des décennies. Il se compose d’une pâte à pain fermentée, recouverte de sucre et de beurre, puis étalée et pliée plusieurs fois.

Après la cuisson, la pâte doit être dorée, caramélisée sur les bords, souple mais ferme. Après l’avoir dégusté, on en redemande encore. 

Les crêpes 

La crêpe bretonne, également appelée galette, est un dessert breton traditionnel préparé avec de la farine de sarrasin ou d’épeautre. Elle est cuite sur une billig, une crêpière traditionnelle en acier recouverte d’étain utilisée en Bretagne. Il faut ajouter les garnitures sucrées ou salées de son choix pour la terminer. Il s’agit d’un repas délicieux, idéal pour une réunion entre amis.

Le far breton et le gâteau breton

Le far breton authentique mesure entre un et deux centimètres d’épaisseur et ne contient pas de fruits. Il s’agit d’un flan à base d’œufs, de farine et de beurre salé, auquel une pointe de rhum confère sa saveur caractéristique. Au fil du temps, divers ajustements ont été apportés jusqu’à l’obtention du far breton classique fourré aux pruneaux.

Le gâteau breton ne ressemble à aucun autre, avec sa croûte dorée ornée de cristaux de sucre en forme de croix. Il est cuisiné avec du beurre salé, du jaune d’œuf, du sucre et de la farine pour obtenir une texture similaire à celle d’un palet breton. Ce gâteau est idéal pour célébrer des événements d’anniversaire avec ses amis ou membres de famille